samedi 14 septembre 2013

Correspondance épistolaire : Acte 3 (Angers)

Suite au courrier adressé par le Préfet aux associations, ces dernières ont souhaité à la fois apporter des précisions et souligner à quel point la situation sur le terrain est de plus en plus intenable et contraire à nombre de textes législatifs.